Le Forum du site http://mediatexte.fr
 
RETOUR AU SITERETOUR AU SITE  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hakimbey

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?   Sam 10 Déc - 14:19

Je me pose cette question après la lecture de nombreux livres et magazine faisant référence plus ou moins explicite à cet ouvrage écrit il y a maintenant une dizaine d'année par un collectif anarchistes américains sous le pseudonyme de Hakim Bey.
"Temporary Autonomous Zone" se trouve partout, en anglais, en français, en librairie (il faut tout de même bien chercher) mais surtout sur internet, gratuitement téléchargeable, selon la volonté de son (ses?) auteur(s).

Le bouquin se lit vite, je ne vous en ferait pas le résumé, il s'agit d'une vision "insulaire" de l'activisme moderne, partant du principe que les révolutions sont vaines et que la seule manière valable d'agir est selon un principe de réseau plus ou moins souterrain, clandestin et éphémère.
Hakim Bey brosse donc large. Car son concpet de TAZ embrasse à la fois la guérilla urbaine des taggeurs, les free-party, les explorateurs des catacombes parisiennes, les repas entre potes, l'autogestion au Chiapas...
etc...
Une autre lecture complémentaire, du même auteur est "L'art du Chaos", où il y expose sa vision hédoniste de l'anarchie et se permet même de donner des conseils pratiques à la réalisation d'un potlach sous forme de TAZ (et vice-versa).

L'impact de tels écrit se fait plus ou moins ressentir aux Etats-Unis, où le milieu anarchiste est plus versé vers l'anarchie (ou ce que Hakim Bey appelle "Anarchisme ontologique", donc individualisme au sens Stirnérien) que vers l'anarcho-syndacalisme que l'on rencontre sous des formes diverses en France.

Un collectif informel américain anti-travail, anti-école et inspiré de la vision de l'action selon Hakim Bey s'est formé il y a quelques années. Il s'agit de CrimethINC, éditeur de brochures assez intéressantes au sujet de l'anarchie.

En France, j'ai bien vu il y a un an quelques affiches d'un collectif "Crime-pensée", arborant les mêmes insignes et les mêmes slogans que CrimethINC mais j'ai quand même l'impression que les écrits de Bey ont eu moins d'impact... Mais peut être est-ce uniquement dû au fait qu'il n'existe pas à ma connaissance de réseau public informatisé de "pratiquants" comme il en existe aux States... souvent plus hardcore que la plupart des sites d'anar français.
Hakim Bey est pourtant apparu dans une émission d'Arte sur les pirates et on le cite assez souvent dans... Technikart... quel dommage que ce magazine hautement impliqué dans le maintien d'une inertie mentale affolante se fasse en France un des seuls moyens de diffusion d'idées subversives marginales...

Ce que je viens d'écrire me semble un peu confus, notamment par rapport aux messages qu'envoient les gens sur ce forum habituellement... mais peu importe, je suis tout à fait ouvert à la discussion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?   Sam 10 Déc - 16:06

voilà le lien vers le livre qui est une lecture essentielle pour bien lancer la reflexion il me semble :

http://www.lyber-eclat.net/lyber/taz.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dogmatique.kanak.fr
hakimbey

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: A propos   Dim 11 Déc - 8:44

Quand je dis que j'ai rencontré des références appuyées au concept de TAZ dans la littérature, je pense en particulier à l'essai "Archimondain Jolipunk" de Camille de Toledo édité chez ??? (peut être J'ai Lu, peut être Le Livre de poche).
Ce bouquin est particulièrement intéressant car il développe à mon avis la position qu'il manquait à l'Europe après la disparition (volontaire et préméditée) du courant de pensée situationniste.
Il se lit vite, et présente la particularité intéressante d'avoir été écrit pas un mec passé par un grand lycée parisien, une prépa et une grande école...
J'aimerais savoir votre avis sur ces bouquins, et d'autant plus si vous n'êtes pas entièrement d'accord avec les thèses développpées.
Voilà voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hadrien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?   Mar 13 Déc - 15:28

Une petite réflexion à la lecture de cet article.

Des actions éphémères et clandestines n'ont-elles pas pour simple but que d'alerté et de mobiliser l'opinion et d'instaurer dans le débat publique des thématiques que les auteurs de ces actions considères comme absentes.

Ainsi, il s'agit de peser sur le débat publique et d'attendre des citoyens et des pouvoirs publiques qu'ils se mobilisent. Cela aurait donc tendance à s'adresser (de manière indirecte certes) au pouvoir (en l'occurence l'Etat, pour qu'il prenne des mesures allant de le "bon sens".

Dès lors, on légitime l'Etat, et le pouvoir puisqu'implicitement on reconnait qu'il doit agir ... est-ce là l'Anarchie ?

On rétablie il est vrai l'action citoyenne, mais, me semble t-il, on ne prétend pas se substituer à l'Etat ... d'autant plus qu'on est éphémère et clandestin ...

Enfin, n'est-ce pas ratisser un peu trop large que de mettre les tagueurs, les free party et le chiapas dans la même brouette ? Il me semble que la nature de ces "phénomènes" (si les deux premiers peuvent-être regroupé dans une catégorie "pratique culturelle déviance", mais qui à coup sur finirons par s'institutionnaliser comme toutes celles qui les ont précédés) diverge ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hakimbey

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/12/2005

MessageSujet: Réponse à Hadrien   Mar 13 Déc - 18:26

Tes observations sont intéressantes. Je vais tenter d'y répondre selon mon point de vue, que je partage, comme on dit.

-Les pratiques anarchistes visant à alerter l'opinion ne sont pas à mon avis des cautions au système étatique. Car justement, elles alertent directement les "citoyens", c'est à dire les individualités, sans utiliser une démarche citoyenne justement qui alerterait d'abord l'état. Les anarchistes et les libertaires en général se constituent plutôt en groupes d'affinités, on parle aussi de "groupe zéro" (anti-hierarchiques) dans certain milieux...
Je pense qu'ainsi ils (nous?) (je?) cherchent une forme d'organisation alternative. Mais ce que souligne Hakim Bey est le fait qu'on ne peut de toutes façon vivre à l'extérieur de l'Etat tant qu'on ne procède pas à sa propre évasion. Les réseaux anarchistes en France par exemple, sous leur forme émergée, semblent en contradiction avec leur lutte contre le système d'Etat. Mais c'est négliger l'existence de réseaux entièrement souterrains, vivant dans les "trous de la carte" en France et ailleurs. Ces anars-là n'utilisent pas internet, ne cherchent pas à communiquer leur propagande sous des formes directes, revendiquées "anarchistes"... d'ailleurs souvent ces réseaux ne se réclament pas de l'"anarchisme"... ils pratiquent l'Anarchie, ce qui est différent (et bon, ça c'est un cliché sur lequel on retombe toujours, la célèbre opposition anarchisme/anarchie).
On ne peut pas critiquer l'invisible. Mais le fait de savoir qu'il existe peut nous inspirer.
Mmm c'est sans doute en relation avec cette Utopie, où il fait si bon vivre...

-Mettre le Chiapas, les pirates informatiques, les "freegans", les teufeurs, les tagueurs, les flashmobs, les enclaves "zéro-travail" et la bande à Bonnot dans le même panier est justement la position osée et (comme souvent, c'est une conséquence) critiquable d'Hakim Bey dans "TAZ".
Je n'étais pas moi-même d'accord avec cette position selon laquelle la moindre parcelle de liberté était bonne à prendre. Je ne pensais pas que des mots sur un mur résonnent dans la même dimension qu'un voyage en stop le long des routes sans un sou en poche, je ne pensais pas que la politique et la vie quotidienne avait quelque chose à voir.
Maintenant, après avoir longuement muri ma réflexion en agissant concrètement, en me rendant compte à quel point les battements du coeur de chacun peuvent tréssauter dès qu'on met en pratique ses désirs, dès qu'on sent le moindre feu subversif s'allumer en nous, je me suis mis à condamner dans mon coeur les errances de l'anarchisme pour plutôt prendre en considération l'anarchie véritable.
Considérée par pas mal d'anarchistes syndicalisée comme un vilain petit canard déplumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?   

Revenir en haut Aller en bas
 
la "T A Z" révolutionne-t-elle l'anarchie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pêcheurs de l'extrême du bar "Le poisson-roi".
» Une soirée "soin de soi".
» HELP! "nos fétiches" (nègre de Surinam)
» Notre-Dame du Mont-Carmel et le Saint Scapulaire et le commentaire du jour "Venez à moi"
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE MEDIATEXTE.FR :: [ARCHIVES]Le Dogmatique, le journal antisceptique :: Le Forum Anti-sceptique-
Sauter vers: