Le Forum du site http://mediatexte.fr
 
RETOUR AU SITERETOUR AU SITE  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expulsons ces pulsions d'expulsion !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mar 11 Juil - 5:52

La France a divorcé avec l'Universel
Pour épouser le borgne borné. La frontière
Désormais contiendra l'éclat de nos Lumières :
"L'étranger nous déborde ! En horde, il nous harcèle !

Celons-le au sombre cachot de l'ignorance !
Rejetons l'étranger dans l'ombre de la France !
"
Condorcet, on t'assassine ! Et Philosophie,
Et Histoire, on vous tue par la géographie !

Les lettres d'expulsion portent la signature :
"Cyclope de Saint-Cloud". Son clone, Sarkozy,
Nabot abominable, et minable sosie,

Taille à sa mesure sa France miniature.
Flamboie, France, flambeau de toutes libertés !
Et fais fondre à ton feu ta fausse identité !

11/07/06

SI A VOUS AUSSI CES EXPULSIONS VOUS METTENT LES NERFS A VIF, SIGNEZ LA PETITION :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mediatexte.fr
Fred



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mar 11 Juil - 18:53

Bonsoir,

Je relaie cette intéressante analyse de Patrick Weil qui constitue le seul jugement non passionnel sur cette affaire qu'il m' ait été donné de lire...

Citation :
La politique de l’immigration est comme toutes les politique publiques. Elle a ses règles. Même si ces règles sont bien conçues, il y a toujours des fraudeurs. Si 95% des Français déclarent leur revenu pour payer leur impôt, il y en a toujours 5% qui ne le font pas. S’il n’y avait pas de contrôle fiscal, pas de sanction, probablement personne ne déclarerait ses vrais revenus. Le contrôle et la sanction sont donc nécessaires. Mais au bout d’un certain temps il y a prescription. Si chacun était obligé de prouver ses revenus pendant trente ans, on vivrait dans une société totalitaire. En matière d’immigration, c’est pareil. Le rôle d’un gouvernement est de se concentrer sur les premières années du séjour irrégulier et, comme en matière fiscale, de viser les gros poissons. En clair : les délinquants étrangers qui n’ont pas d’attache personnelle en France ou les employeurs de travailleurs clandestins. Ce n’est pas ce que fait Sarkozy. En s’attaquant aux enfants et à leurs familles ou à ceux qui n’ont commis aucun autre délit que celui d’être en séjour irrégulier, le ministre de l’Intérieur a délaissé la reconduite à la frontière des vrais délinquants. Les chiffres fournis par son ministère le démontrent : la reconduite de ceux-là a baissé de 5% entre 2004 et 2005.

Pourtant, étant sans doute un indécrottable sceptique rébarbatif, je ne peux m'empêcher de me demander combien de signataires de la pétition abritent réellement des sans-papiers chez eux ?
Tout cela est-il autre chose qu'un grand parlement de moralistes ? Y a-t-il des clandestins chez Jack Lang ? Chez les gentils internautes ?

La saine politique de l'amnistie ( je parle pour les parents, puisqu'on ne peut imputer aux enfants une quelconque responsabilité) semble nécessaire. Pourtant, les moyens employés pour l'atteindre me font (j'espère bien qu'il y aura des réactions) gerber au plus haut point :
Il s'agit de prendre le français pour un con, de parler de "rafles"(vocabulaire connoté depuis la rafle du vel d'hiv'), de "déportations".
"Chasse à l'enfant", c'est déjà mieux, mais généralement, on tue la proie à la fin de la chasse...
Dans quelle mesure cela décrit-il la réalité ? Quel crédit accorder aux "collectifs" de bénévoles par rapport aux journalistes ? Où sont passés les chiffres ? Combien de familles expulsées ? Depuis combien de temps en France pour chacune ?

En outre, on décrit comme parfaitement scolarisés des élèves de BEP ou CAP, alors que c'est le niveau d'études de bien des délinquants... Le BEP n'implique pas l'intégration : cet argument de la "scolarisation" est débile...

Bref, le but poursuivi est sans doute juste, mais une chose est préoccupante :
L'appel au passionnel ! Il paraît (RESF) que les enfants renvoyés dans leur pays vont y subir l'enfer :
Pour les enfants de six ans qu'on renvoie dans des pays en guerre civile ou des dictatures sanguinaires, bien sûr, mais les cas considérés sont-ils ceux-là ?
On renvoie un homme de 19 ans au Maroc, un enfer ? N'est-ce pas exagéré ?

Les migrations forcées sont-elles "inhumaines" ou "injustes" ? Ce n'est pas exactement pareil...

A tous ceux qui disent : "oui, mais il s'agit d'enfants que l'on expulse, vil anti-humaniste", je rappelerais qu'il y a en France plus de 10 000 morts par suicide par an, tout le monde s'en fout, l'afrique crève du sida, tout le monde s'en fout et les crédits de recherche vont au téléthon qui soigne les petits occidentaux, toute l'année tout le monde s'en tamponne de savoir que l'occident fait crever la planête, et là c'est honteux parce que ceux que l'on renvoie en "enfer" sont des nôtres.... Ce paradoxe est honteux.

La migration forcée de personnes qui n'ont pas choisi de venir en France (les enfants en particuliers) est indécente : mais de là à dire qu'il s'agit d'un crime inhumain... ça ne l'est que si on expose ces personnes à une souffrance inhumaine... Je ne vois pas de trains de la mort ni de chambres à gazs...Gardons le sens des proportions...
D'autant plus que tous les fonctionnaires ne sont pas d'ignobles salopards, et que y compris avec une loi permissive, ceux qui le souhaitent et que l'on remarque aujourd'hui peuvent se conduire comme des connards.

C'est de la dégueulasserie ordinaire mise en lumière par le tam-tam médiatique, quoi de plus ! Toute l'année se passent des évènements plus horribles encore sans que jamais personne n'en dise mot, voilà ce qui dérange dans toute cette "résistance" dont on parle tant !
Que quelqu'un m'explique donc en quoi il est plus honteux de laisser la police envoyer Waloud au Mali que de laisser un SDF dehors quand on a un appart chauffé, ça m'intéresse...
Parce que des SDFs, il y en a plein Paris, et curieusement, moins mignons que les enfants scolarisés, ils ont aussi moins d'égards...
C'est fou comme l'indignation est selective en fonction son intérêt... L'amour de l'autre, c'est bon pour le petit camerounais si mignon qui joue avec votre enfant à la maternelle, mais la grosse moche sans amour du cinquième ou le clodo d'en face peuvent crever tranquille, ils ne sont pas assez "sexy" pour les sérénades moderne...

En attendant que l'on me jette des pierres, j'essaie d'extraire la poutre de mon oeil...


Dernière édition par le Mar 11 Juil - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mar 11 Juil - 19:08

Petite précision : la note précédente ne dit pas, bien entendu, qu'il faut laisser faire...mais juste qu'on pourrait sortir du débat passionné qui oppose l'Etat dégoutant aux vertueux citoyens résistants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hadrien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mar 11 Juil - 23:18

Allez, je vais apporter de l'eau au moulin de Fred, meme si on ne va pas necessairement tous les deux dans le meme sens.

Le principale probleme concernant l'imigration en France, c'est qu'il y a une absence totale de politique de l'imigration. Comme si les flics devaient a eux seuls gerer le probleme un an avant ou apres les elections.

En fait, ce qui me pose probleme c'est que personne ne se demande vraiment pourquoi tous ces gens viennent en France ? par ce qu'il y fait bon vivre ? conneries a mon avis. En fait, on ne quitte que tres rarement son pays de bon coeur. C'est souvent la misere ou la repression qui vous y pousse.

Le probleme peut donc etre resumer ainsi : De l'imigration en France oui, mais une imigration choisie, non pas par ceux qui sont au pouvoir en France (c'est facile de vider un pays de ses cerveaux, on arrete pas de se plaindre en France de la fuite des notres pour les us) mais par ceux qui vivent la bas. Si un kurde, un afgan ou un malien lisent voltaire dans le texte qu'ils soient ici chez eux. Par contre, a nous d'avoir une politique d'aide efficace em ce qui concerne ces pays, par exemple, en laissant les maliens vendre leur coton sans qu'il soit surtaxer.

Soyons clair, ce qu'il faut c'est hater l'emergence d'etat de droit dans ces pays (en arretant le traffic d'arme par exemple ou en cessant de piller leurs ressources naturelles) pour que leurs ressortissants puisse imaginer un avenir la bas. Ca couterait pas plus cher que de les y renvoyer, et surtout ce serait un peu plus digne.

Pour le reste, en ce qui concerne les petitions, ca donne bonne conscience, c'est fun, mais ca sert a rien. Le simple droit francais evite a ces enfants de rentrer chez eux puisque en accord avec le droit europeenm il stipule que l'interet de l'enfant est prioritaire dans un cas comme celui la (voir le Canard enchaine de cette semaine).

Donc Fred, je suis d'accord, la politique avec les trippes c'est assez ecoeurant, surtout que ca mene a rien. J'ajouterai que le vocabulaire employe est lui aussi a vomir comme tu l'as fait remarquer. Je terminerai par dire que si ces expulsions me revoltes, je me sens tout aussi degoute de cette gauche qui parle tant qu'elle a pas le pouvoir et qui fait rien une fois elue.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mer 12 Juil - 7:59

Chers Hadrien et Fred,

Je partage vos réticences vis-à-vis de la "politique des tripes", s'il ne s'agit que de cela. A 100 %. Les "tripes" ont un rôle moteur à jouer en politique, pas un rôle régulateur. Ce n'est pas à elles qu'incombe la décision, autant laisser un aveugle conduire un vélo...

Les "tripes" et la raison, en politique comme ailleurs, sont sur un tandem d'une espèce particulière : les tripes, aveuglent, pédalent ; la raison, lucide, tient le guidon et justifie le parcours.

En politique, les "tripes" doivent tenir leur place, pas toute la place.

C'était là l'essentiel à mettre au clair. Passons aux questions subsidiaires.

Combien de signataires de la pétition ont réellement abrité des sans-papiers chez eux ?

J'en connais au moins un.

A tous ceux qui disent : "oui, mais il s'agit d'enfants que l'on expulse, vil anti-humaniste", je rappelerais qu'il y a en France plus de 10 000 morts par suicide par an, tout le monde s'en fout, etc.

On peut pas être partout...

Pour les enfants de six ans qu'on renvoie dans des pays en guerre civile ou des dictatures sanguinaires, bien sûr, mais les cas considérés sont-ils ceux-là ?

Apparemment, ce sont ceux pour lesquels on se mobilise le plus, puisque comme tu ne manques pas de le faire si justement remarquer, Fred :

Citation :
C'est fou comme l'indignation est selective en fonction de son intérêt... L'amour de l'autre, c'est bon pour le petit camerounais si mignon qui joue avec votre enfant à la maternelle

Si un kurde, un afghan ou un malien lisent voltaire dans le texte qu'ils soient ici chez eux.

Cher hadrien, permets-moi de m'inscrire en faux par rapport à ce jugement : si on peut apprendre à un enfant kurde, afghan, ou malien clandestin à lire français dans le texte, à manipuler les concepts élémentaires de mathématiques, on n'aura pas seulement permis son épanouissement, ou son émancipation personnelle (une formation française, même considérée ici comme basse ou élémentaire, peut souvent donner dans ces pays un statut social meilleur). On aura aussi et peut-être surtout formé quelqu'un qui, une fois rentré dans son pays, contribuera à son développement politique et économique. Quand on a connu un régime démocratique, on a sans doute d'autres exigences vis-à-vis du gouvernement malien, par exemple. Quand on connaît des rudiments de chimie, de physique, de maths, d'histoire, de géographie, etc., et qu'on les importe dans le pays d'origine où ces savoirs ne sont pas prodigués, on rend le pays plus efficace.

J'y insiste : il ne s'agit pas nécessairement de tous les régulariser, ou de régulariser à tour de bras ! Actuellement, il est vrai, la France peut se le permettre : il faudrait qu'elle le fasse. Mais, à terme, la régularisation de tous les clandestins n'est pas viable. On ne saurait en faire le principe stable et inamovible d'une République éternelle, chacun le sait.

En revanche, ce qu'on peut ériger au rang d'un tel principe, c'est l'accès à l'éducation pour les enfants de ces populations clandestines, et leur non-expulsion du territoire tant qu'ils n'ont pas atteint l'âge de fin de scolarité obligatoire (par exemple).

Quitte à les expulser par après, si vraiment, vraiment, il n'est pas possible de les accueillir : pour peu qu'ils puissent, eux et leur pays, en tirer bénéfice par après. Mais compenser si peu que ce soit, par ce moyen, la fuite des cerveaux des pays pauvres vers les pays riches ne me paraît pas illégitime.

Cela me paraît même être la condition d'une République universaliste véritable, soucieuse de partager les savoirs et compétences, et pas seulement de les accumuler. Oui, je maintiens l'idée : ces expulsions sont anti-humanistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mediatexte.fr
hadrien



Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   Mer 12 Juil - 11:36

Je partage partiellement ton point de vue olivier, Les trippes ca sert mais trop ca degoute, on est d'accord.

Concernant le francais, je maintient ma position a savoir que l'on doit choisir l'imigration, de plus, lorsqu'on vient en france a 3 ou 4 ans, c'est (le plus souvent) pour y rester vu qu'on fait sa vie ici. On appartient plus a ce pays que l'on a quitte. Pour tout dire, on y est etranger, et le risque est que si on y retourne plein de bonnes esperances et de voltaire, on soit rejetter comme un intru. Je maintient donc mon point de vue, a savoir que c'est la bas que l'on doit developper les choses, J'ai conscience que tu l'a bien compris c'est pourquoi je ne m'attarde pas.

Je suis d'accord avec toi sur le caractere degeulasse de ces expulsions. Mais tot ou tard, Sarko finira par s'en mordre les doigts.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expulsons ces pulsions d'expulsion !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expulsons ces pulsions d'expulsion !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pulsions électrique
» Pour Guy, menacé d'expulsion par son propriétaire
» « Qui d’entre vous peut maîtriser ses pulsions comme ...
» Canada : Menace d'expulsion pour une enfant handicapée
» Vénissieux : une septuagénaire se suicide avant son expulsion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE MEDIATEXTE.FR :: [ARCHIVES]Le Dogmatique, le journal antisceptique :: le Forum Anti-sceptique le retour...-
Sauter vers: