Le Forum du site http://mediatexte.fr
 
RETOUR AU SITERETOUR AU SITE  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De l'Art et du cochon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karmai

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: De l'Art et du cochon   Sam 1 Avr - 11:39

La Pornographie est un des nombreux référents que les hommes ( et dans une moindre mesure les femmes) utilisent pour construire leur rapport à la sexualité. Or, la pornographie véhicule des images au mieux deconnectées de la réalité et au pire véhiculant des images de violence brute. Dans le domaine des représentations visuelles de la sexualité, la pornographie reste, il me semble dominant. En effet, dans les films non porno, les scènes de sexualité se résument bien souvent aux préliminaires laissant supposer la suite aux spectateurs. Dès lors, on peut faire le diagnostique d’un problème, d’un déséquilibre de représentations. Ce déséquilibre est d’autant plus notable que la sexualité est un élément majeur de la vie de tous les humains, plus que le meurtre qui est en comparaison surreprésenté il me semble.
Si déséquilibre il y a, il apparaît légitime d’introduire en plus juste proportion d’autres representations de la sexualité. Celles-ci existent mais conservent un caractère choquant alors qu’elles sont pourtant réelles et naturelles.





Il est important de ne plus normaliser certains comportements qui vont tres clairement contre la liberté de l’autre s’ils sont réalisés. La domination masculine sur la femme, qui est alors un objet, en est un exemple clé, bien qu’il y en ait d’autres. Ce désir est absurde car il fait fit du principe de réalité dans la création d’une libido. La liberté (sexuelle) s’arrete là ou commence celle de l’autre. L’apprentissage de la juste frustration est une étape essentielle pour vivre une sexualité épanouie.



Ce sont les représentations, qu’elles soient artistiques ou non, qui doivent faire évoluer les référents sur la sexualité. Cette liberté acquise dans la sexualité, si elle est parait limitation, elle est bien au contraire ouverture vers un champ des possibles plus grand. Je cite Gaiffelet sur ce sujet : « N’est-ce pas le meilleur destin de la libido que d’être contrecarrée par le réel et d’être contraint d’inventer de nouveaux chemins pour s’exprimer »

Ces problèmes de sexualités qui refusent la frustration, s'ils sont probablement limités (en effet : peu de gens appliquent à la lettre les normes de la pornographie au quotidien), ne sont pas moins pour autant présents chez les gens en marge de canons souvent très restrictifs établis par une société consumériste, de plus en plus hédoniste, où la sexualité devient un impératif.

Ce cercle vicieux : tyrannie d'un canon de beauté impliquant frustration impliquant décharge de la libido dans la pornographie serait rompu par l'acceptation d'un pluralisme des normes sexuelles et des canons. Ne serait-il pas rompu par l'acceptation de la réalité ?


Mais de manière plus actuelle, c’est le rapport à la sexualité sous ses formes minoritaires qui est aussi en débat à travers ce sujet. Si les gens vivaient une libido sereine, il est probable qu’il n’y aurait pas tant de réticence face à l’homosexualité (que beaucoup de gens considèrent encore toujours comme une maladie), ou même à d’autres formes moins courantes comme les transsexuels.

[/url][/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent

avatar

Nombre de messages : 75
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: De l'Art et du cochon   Lun 3 Avr - 11:52

Je ne suis pas intervenu sur ce débat, mais je profite de cette synthèse pour te soumettre une proposition, un rajout possible. Lorsque tu dis que la pornographie offre des images souvent brutales, et à l'écart de la réalité, je te suis à 100%. Par contre, que les préliminaires soient au centre du débats, ce n'est pas vraiment ce que j'ai ressenti. On pourrait plutot dire que les scènes porno sont ultra machistes. En effet, le phallus est au centre de la plupart de ces films, et ces derniers sont structurés autour de lui. 1) fellation
2) pénétration vaginale
3) sodomie
4) éjaculation faciale
si entre ces scènes tres prévisibles on assiste à quelques caresses, et meme parfois à un cuni, c'est quasiment toujours dans le but avoué de soumettre ou de mieux pénétrer. Peut etre pourrait tu intégrer celà à ton article, et lui donner sens dans tes conclusions (avec lesquelles je suis d'accord par ailleurs)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 258
Age : 34
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: De l'Art et du cochon   Mer 5 Avr - 6:00

Je pense aussi que mille et mille choses pourraient être ajoutées à cette synthèse, comme le critère dit "des trois B", servant à faire le départ entre un film porno et un film érotique, d'après le Comité de Surveillance Audiovisuelle (CSA).

Ils sont trois :

1) Bouche bée
2) Yeux béats
3) Vulve béante

Trois attitudes systématiques de la femme dans le film porno, et qui évoquent toutes trois le trou, l'ouverture, l'attente d'être "complétée". Pas très féministe, tout ça !

Il aurait été rigolo autant qu'intéressant de gloser sur ce critère des "trois B", autant que sur la construction scénographique du Gonzo, mais on ne va pas refaire un forum à partir de la synthèse... Sinon, on n'en aura jamais fini.

Cochonneusement pig ,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mediatexte.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'Art et du cochon   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'Art et du cochon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le cochon: animal omnivore
» Livre "une vie de cochon"
» Dans le cochon breton, tout est-il vraiment bon ?
» CONTRE LA ST COCHON !
» cochon sacrifié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE MEDIATEXTE.FR :: [ARCHIVES]Le Dogmatique, le journal antisceptique :: Réservoir Dogmes-
Sauter vers: